Née en 1980 à Rabat, au Maroc, je m’installe à Saint-Etienne, avec ma famille, en 1992.

 

     Actuellement, je vis et travaille à Paris. 

    Je découvre le théâtre à 9 ans, à Marrakech. Je me forme par la suite au jeu de l’acteur, au Studio 34 Création Formation, en 1999, à Paris. J’obtiens ensuite mon BTS audiovisuel, en 2004, à Efficom, à Paris. J’y ai découvert la logistique et la gestion de production de film. Je complète mon expérience théâtrale en m’investissant dans différentes compagnies d’Ile-de-France (Cie de l’Embuscade, Cie Abutilon, Cie des Framboisiers) et d’Indre-et-Loire (Troupe du Figuier). Je m’initie également à la danse contemporaine et au clown à Tours, en 2009, avec l’Association Courteline. Ceci m’a permis de continuer à développer ma créativité et la mise au travail du corps. 

    

    Quelques années plus tard, l’envie de s’exercer à la vidéo apparaît. Un nouveau monde constitué de sons et d’images, de possibilités infinies, se révèle à moi. Ainsi, le projet Couleurs de Femmes voit le jour, en 2014 ; le début de ma pratique. 

    En 2016, parallèlement à la vidéo et au théâtre, j’explore les arts plastiques en m’intéressant d’abord à l’art thérapie. J’ai expérimenté cette pratique sur des cartons entoilés avec de l’acrylique, à l’aide de couteau à peindre et d’épaississant. J’ai également travaillé avec différentes matières (cuir, mini palettes en bois, mousse de lichen, collage papier ...) Sensible aux questions sociales, je me dirige vers un certificat de compétences en médiation sociale, à l’Afpa de Créteil, en 2017. J’anime un atelier de médiation artistique (peinture), dans un accueil de jour pour famille en situation de rue, à Emmaüs Solidarité, à Paris.

 

    En 2019, à Metz, j’intègre un stage de reporter d’image, au sein de Cycl’One. J’ai ainsi pu continuer d’aiguiser mon regard et être sur le terrain pendant La Fête du Court-métrage 2019. 

    Ces dernières années, je me suis consacrée au Glitch Art, à la sculpture ainsi qu'à la peinture.